Le consortium parie encore sur le projet écolabel E.S.E.

En conclusion des trois années d’activité 2013-2015, la présidence en accord avec le conseil d’administration sortant ont considéré encore gagnant le binôme : standard E.S.E et éco biodégradabilité.

Surtout en considérant qu’il s’agit d’un moment particulièrement en effervescence pour le secteur, qu’il convient d’observer avec attention.

Il existe des signaux qui commencent à devenir forts et qui indiquent la façon dont un produit mature comme la dosette en papier pourrait connaître une nouvelle naissance, parce qu’elle ne couvre qu’une petite part de marché de 5%, mais qui pourrait croître de quelques points et les entreprises productrices pourraient alors en bénéficier.

Pour l’avenir le Consortium complètera l’activité en cours de validation du nouveau papier biodégradable E.S.E., avec la certification relative de biodégradabilité.

Il faudra approfondir le travail sur les matériaux de l’emballage secondaire et ultérieur, pour arriver à la construction progressive d’un « écolabel E.S.E. » à lier de manière indissociable à la marque la plus attractive pour les consommateurs, mais aussi pour de nouveaux associés.

Le projet « écolabel E.S.E.» a aussi pour objectif d’élargir la formation des associés également aux papèteries, aux producteurs d’emballage, aux labels privés et à la grande distribution (acteurs toujours plus importants dans l’optique d’être attentif à l’environnement).

Si aujourd’hui le Consortium pèse sur les marchés nationaux à hauteur de 10 à 15% des volumes globaux, son objectif devrait être de viser l’obtention d’un poids spécifique et d’une capacité d’intervention majeure à hauteur d’au moins 50% entre les producteurs OEM et les marchés industriels ; cela équivaut à la moitié du marché national en termes de volume.

La participation aux activités du Consortium, en particulier à celle de la nouvelle dosette avec l’ « écolabel E.S.E. » confère une capacité supplémentaire aux avantages que les entreprises membres du Consortium peuvent avoir. Cela veut dire non seulement l’obtention de l’exclusivité d’appartenance au Consortium avec un produit à marque unique, mais aussi l’opportunité de garantir une valeur ajoutée à la marque E.S.E. avec plus de garantie vis-à-vis du consommateur.