Du point de vue des marchés et des scénarios de nombreuses choses se sont passées

La dosette en papier a maintenu les quotas, même si dans une balançoire liée à la situation actuelle, à la crise et aux concentrations industrielles qui sont en cours dans notre secteur.
Les chiffres que la présidence a réunies, même si elles ne sont pas certifiées, sont le fruit de considérations liées à l’expérience directe du président et elles sont confirmées par des recherches commandées par les entreprises de torréfaction les plus renommées.
Commençons par dire que le marché estimé des dosettes E.S.E. en papier est d’environ 600 millions de pièces au niveau mondial, dont la moitié en Italie. Le reste est plus ou moins équitablement réparti entre les USA et l’Europe.
La dynamique des dernières années (2012-2015) a vu essentiellement un pic de croissance d’une année sur l’autre de 12% (en 2011), suivi d’une stabilisation successive (depuis 2013 avec des volumes en décroissance ou une très légère croissance de quelques points en pourcentages) jusqu’à l’arrivée en 2015 d’un accroissement de 2% en valeur.
La note de fond est qu’en étant un produit mature le prix moyen est en train de diminuer légèrement, de quelques pourcents par an. Cependant cela n’empêche pas une légère croissance en valeur de 5%. En revanche, en volume la croissance est beaucoup plus contenue : dans les trois dernières années elle n’est que de 2%.
La concurrence du système des dosettes en papier est assez forte avec les systèmes fermés, comme les capsules en plastique plutôt qu’en aluminium ou en d’autres matières comme des plastiques biodégradables ou autres, donc des capsules rigides par rapport au papier.
Le scénario des dernières années a changé et a en effet enregistré :

  • l’ascension des systèmes portionnés au détriment du traditionnel roast & ground
  • des grandes concentrations industrielles et une compétition importante surtout au niveau de la propriété intellectuelle des systèmes portionnés
  • des grandes levées de boucliers au niveau de la viabilité environnementale et sur la soutenabilité des systèmes portionnés en plastique et en aluminium

Les dosettes standard E.S.E., bien qu’étant un produit mature, sont en train de trouver sur chaque marché comme les USA un nouvel intérêt grâce au fait qu’elles soient perçues comme un produit light et très peu «over-packaged».
Ce faible suremballage qui pénalise beaucoup les systèmes portionnés rigides et fermés, pourrait se révéler une opportunité surtout pour les marchés plus sensibles au thème de l’environnement.