Le Conseil d’administration et le Président du Consortium E.S.E. ont été élus

Le Conseil d’administration et le Président du Consortium E.S.E. ont été élus

A la fin de la période de trois ans, M. Roberto Morelli (Directeur du développement des affaires illycaffè) a été réélu Président du Consortium pour le Développement et la Protection du standard E.S.E. (Easy Serving Espresso).
Les choix faits par les membres à l’Assemblée qui a confirmé l’importance stratégique de la certification de compostabilité pour l’avenir du standard E.S.E., ont exprimé la continuité avec le passé.

Milan, Mars 2013 – L’Assemblée Générale des Membres du Consortium E.S.E. a reconfirmé tous les membres du Conseil d’Administration qui dirigera le Consortium E.S.E. jusqu’en 2015. Les administrateurs suivants ont été reconfirmés: Mario Cerutti (Luigi Lavazza SpA), Renaud Gey (Groupe Seb), Michael McCauley (Cafes Richard), Roberto Morelli (illycaffè SpA), Paolo Torri (Gruppo Cimbali) et Franco Guzzi (Directeur Général du Consortium).
Le Conseil d’Administration a réélu à l’unanimité le Président sortant, M. Roberto Morelli, qui dans illycaffè occupe le poste de directeur des stratégies commerciales, et est également directeur de la Fondation Ernesto Illy et nouvellement nommé Directeur du Cluster (pavillon thématique) du Café de l’Expo 2015, avec laquelle la Société de Trieste vient de signer un partenariat stratégique.
Le Consortium pour le Développement et la Protection du standard E.S.E. (Easy Serving Espresso)1 est la seule organisation au monde qui favorise l’intégration verticale entre les torréfacteurs et les fabricants de machines à expresso et de dosettes et au cours de ces dernières années a acquis une réputation internationale pour le standard E.S.E. en tant que «le seul standard industriel ouvert». Cela était possible grâce à des caractéristiques techniques qui font que chaque dosette en papier E.S.E. est compatible avec toutes les machines à expresso E.S.E. Aujourd’hui, le Consortium se prépare à affirmer la complète éco-durabilité de la dosette de café à standard E.S.E., confirmée par les résultats positifs des tests nombreux et approfondis sur la biodégradabilité et la compostabilité, une étape nécessaire en vue d’obtenir la certification correspondante.
« L’Assemblée Générale a accepté la proposition exprimée par le Conseil d’Administration et par moi-même, en ma qualité de Président sortant, de opérer en continuité avec le mandat précédent. – M. Morelli a déclaré immédiatement après sa nomination – Nous avons tous considérés encore valides et actuels les objectifs, souvent partagés, liés à l’imminente obtention de la certification volontaire de compostabilité réglementée par la norme UNI EN 13432:2002 et désormais confirmée par la récente directive de l’UE du 7 Février 2013. »
Le Consortium a ainsi tous les éléments pour compléter le processus de certification de compostabilité, qui a été partagé dans ces trois ans, et le Président, M. Roberto Morelli n’hésite pas à affirmer que « Le standard E.S.E. est confronté à des perspectives très intéressantes et la dosette de café en papier à standard E.S.E. est un produit mature, mais est loin d’être obsolète. »
Ces déclarations peuvent être démontrées par l’observation de certains faits objectifs. Comme M. Morelli souligne: «Tout d’abord, en raison de la prise de conscience accrue de l’environnement, maintenant répandue aussi bien dans les pays les plus avancés que dans les pays émergents, ce qui a conduit à la prolifération des produits dits écologiques. Dans ce contexte – conclut le Président – le consommateur est certainement déjà en mesure d’identifier dans la combinaison « papier + café », ce qui est typique du standard E.S.E., une appartenance naturelle de la dosette en papier à ces catégories de produits écologiques ».
Il faut aussi mentionner la croissance soutenue du segment du café portionné. « En 2010, nous étions tous conscients du fait que le marché du café portionné représentait 8% du marché mondial du café – souligne M. Roberto Morelli – avec un taux de croissance en glissement sur un an d’environ 20%, ce qui est unique dans l’industrie alimentaire. Aujourd’hui, on estime qu’en 2015, le marché du café portionné pourra représenter 14% du marché mondial du café; en termes de valeur, ces données correspondent à environ 3 milliards d’euros de café portionné vendu dans le monde (données relatives à la vente au détail moderne, Source Euromonitor).
Les membres du Consortium E.S.E. ont confirmé la décision de se concentrer sur un projet qui permettra de confirmer les points forts originaux du standard E.S.E.: la liberté de choisir entre différentes marques (machines à café) en tant que mutuellement compatibles, la flexibilité de l’offre, la facilité d’utilisation, la commodité, la durabilité écologique.
“Dans le contexte actuel de renouvellement constant, où il y a plusieurs offres des systèmes fermés à haute technologie qui garantissent un goût et une qualité constants, mais sont contraignantes en raison du couplage forcé entre la machine à expresso et la dosette de café – conclut le Président, M. Morelli – le Consortium encore une fois va relever les défis du marché du café portionné selon ce qui est clairement indiqué dans son nom: le développement et la protection du standard d’un système ouvert pour la préparation de l’expresso”.